Veuillez ajouter votre premier article à la liste de souhaits

Urticaire corps : ce que vous devez savoir (causes, traitement, etc.)

urticaire corps

Urticaire corps : ce que vous devez savoir (causes, traitement, etc.)

L’urticaire est une éruption cutanée. Elle peut être visible sur votre corps, mais aussi parfois sur votre visage. Elle se manifeste par des plaques rouges gonflées.

C’est une maladie inflammatoire de la peau causée par des facteurs externes. L’urticaire est majoritairement non allergique, mais peut l’être.

L’urticaire disparaît toute seule au bout de quelques semaines. Quand ce n’est pas le cas, des médicaments antihistaminiques peuvent vous aider.

 

Qu’est-ce que l’urticaire ?

L’urticaire est une réaction inflammatoire de la peau et/ou des muqueuses. Votre peau se met alors à gonfler et des plaques apparaissent.

Ces plaques sont rouges et en relief, un peu comme les piqûres d’ortie. Situées à la surface de votre peau, elles provoquent des démangeaisons.

Les crises d’urticaire sont souvent brèves et passagères, mais elles peuvent aussi devenir chroniques.

Cette éruption cutanée peut aussi provoquer un angiœdème. C’est-à-dire un gonflement profond au niveau du visage.

Les deux principaux types d’urticaires et les plus fréquents sont :

  • L’urticaire aiguë qui dure moins de 6 semaines
  • L’urticaire chronique qui dure au minimum 6 semaines
 

Deux types d’urticaire qui ne sont pas allergiques et qui peuvent toucher n’importe qui.

 

Qui est touché par l’urticaire ?

L’urticaire est une des affections de la peau les plus fréquentes. Et elle touche souvent beaucoup de personnes.

Peu importe votre âge et votre sexe, vous pouvez être sujette à des poussées d’urticaire.

Par contre, les femmes et les jeunes adultes (de 20 à 40 ans) sont davantage touchés.

 

Comment s’explique l’urticaire ?

Un processus inflammatoire particulier

Les poussées d’urticaire s’expliquent par une réaction à un irritant externe, que vous ingérez ou qui entre en contact avec votre peau.

En réponse à cet irritant, votre peau va activer certains globules blancs. Parmi eux, les mastocytes, présents dans votre peau et vos muqueuses.

Ils contiennent notamment l’histamine, une molécule impliquée dans certaines réactions inflammatoires.

L’activation de ces mastocytes va alors provoquer la libération de substances chimiques, dont cette fameuse histamine.

Elle va alors entraîner la dilatation de vos vaisseaux sanguins, les rendant plus perméables.

De ce fait, du liquide et des cellules se diffusent en dehors des vaisseaux. Ils vont même jusqu’à pénétrer les tissus de votre peau.

Cela va donc provoquer des gonflements. Les terminaisons nerveuses de votre peau sont aussi stimulées, ce qui cause des démangeaisons.

L’urticaire s’arrête lorsque l’irritant externe est supprimé. C’est-à-dire qu’il n’est plus ingéré ou qu’il n’est plus en contact avec votre peau.

Les crises d’urticaire peuvent aussi être allergiques. À cause d’aliments, de médicaments, d’insectes, de plantes, etc.

Dans ce cas, les allergènes vont activer des anticorps qui libèrent de l’histamine. Le processus est donc le même, votre peau finit par gonfler et vous démanger.

Il a plusieurs irritants externes allergiques et non allergiques qui vont provoquer ce processus inflammatoire.

 

Quelles sont les causes de l’urticaire ?

Les causes de l’urticaire peuvent être :

  • Non allergiques
  • Allergiques

 

1. Des facteurs non allergiques

Parmi eux, vous allez surtout retrouver des facteurs physiques comme :

  • Les frottements
  • Les pressions sur votre peau
  • Le froid
  • Le soleil
  • La chaleur
  • Les vibrations

 

Les frottements

Ils représentent la forme la plus fréquente d’urticaire physique appelée dermographisme.

 

Les pressions sur votre peau

L’urticaire peut se manifester après une pression importante. Par exemple, après avoir marché pendant longtemps.

 

Le froid

Dans ce cas, cela va provoquer des plaques rouges sur les parties de votre corps exposées au froid. C’est ce qui s’appelle de l’urticaire au froid.

 

Le soleil

Après quelques minutes d’exposition, votre peau peut réagir en gonflant et provoquant des démangeaisons.

 

La chaleur

Certains aliments chauds, l’effort physique, le fait de prendre une douche chaude ou un bain chaud peuvent provoquer des crises d’urticaire.

 

Les vibrations

L’utilisation d’objet vibrant comme un pistolet de massage ou une perceuse peuvent causer de l’urticaire. Tout comme les vibrations des applaudissements.

 

D’autres facteurs

Certains facteurs non physiques peuvent aussi déclencher de l’urticaire :

  • Un trouble anxieux ou le stress
  • Les additifs alimentaires
  • Certains antécédents familiaux d’urticaire
  • Une maladie auto-immune
  • Une infection
  • La période de grossesse
  • Des aliments histamino-libérateurs (chocolat, fraise, poisson, etc.)

 

2. Des facteurs allergiques

Bien que l’urticaire allergique soit rare, elle peut être provoquée par :

  • Des médicaments comme certains antibiotiques.
  • Des aliments auxquels vous êtes allergiques (fruits à coque, etc.)
  • Des pneumallergènes (pollen, acarien, poussière, etc.)
  • Des piqûres d’insectes (guêpe, frelon, etc.)
 

urticaire corps

 

Quels sont les symptômes de l’urticaire ?

Si vous avez une crise d’urticaire, elle est facilement reconnaissable par :

  • Des plaques rouges en relief (comme des piqûres d’ortie)
  • Des plaques gonflées et bien limitées
  • Des démangeaisons parfois très fortes
 

Ces lésions ont tendance à disparaître au bout de plusieurs minutes ou plusieurs heures. Une fois parties, elles ne vous laisseront pas de cicatrices.

Vous pouvez aussi avoir d’autres symptômes :

  • De la fièvre peu prononcée
  • Des douleurs abdominales et/ou des maux digestifs
  • Des douleurs articulaires

 

Comment savoir si vous avez de l’urticaire ?

Si vous n’êtes pas sûre d’avoir de l’urticaire malgré ces signes, le mieux est de consulter votre médecin.

Il ou elle vous posera des questions sur vos symptômes et sur vos antécédents médicaux. Ensuite, il ou elle regardera vos lésions pour déterminer s’il s’agit bien d’urticaire.

Vous n’aurez pas besoin de faire des examens complémentaires (dépistage d’allergies ou prise de sang), à moins que :

  • Votre urticaire soit chronique donc dure plus de 6 semaines
  • Votre urticaire soit récidivante sur plusieurs mois avec des pauses
  • Votre urticaire résiste au traitement donné par votre médecin
  • Vous ayez des complications (œdème de Quincke)
  • Vous ayez d’autres causes spécifiques
 

Chaque type d’urticaire a ses petites spécificités qui sont parfois plus difficiles à cerner que d’autres.

 

Quels sont les différents types d’urticaire ?

1. L’urticaire aiguë

Ce type d’urticaire apparaît subitement. Vous pouvez avoir une ou plusieurs poussées qui vont durer quelques minutes ou quelques heures.

Les crises peuvent revenir après la 1re poussée d’urticaire et ne sont pas toujours au même endroit.

Par contre, l’urticaire aiguë ne reste pas plus de 6 semaines. Elle peut être provoquée par des réactions non allergiques et allergiques.

Il est souvent compliqué de trouver le facteur déclenchant de l’urticaire aiguë.

 

2. L’urticaire chronique

Ce type d’urticaire se répète chaque jour voire tous les 2 ou 3 jours. Si les crises sont récurrentes, mais pas continues, nous parlons alors d’urticaire récidivante.

L’urticaire chronique est présente pendant au minimum 6 semaines. Elle peut même durer des années puis disparaître sans raison.

Elle peut être associée à des douleurs abdominales et articulaires. Il est possible qu’un peu de fièvre accompagne également vos symptômes.

L’urticaire chronique n’est pas allergique. Les personnes touchées ont souvent des mastocytes fragiles. Elles sont donc très sensibles aux stimuli non allergéniques.

Comme pour l’urticaire aiguë, il est très rare de trouver le facteur déclenchant de l’urticaire chronique.

 

3. L’urticaire allergique

Qu’est-ce que l’urticaire allergique ? Et bien il s’agit d’un type d’urticaire assez rare. Elle peut être provoquée par des allergies aux aliments, aux médicaments, aux piqûres d’insectes, etc.

L’urticaire allergique arrive généralement dans les 2 heures après le contact avec l’allergène.

Votre crise d’urticaire ne dépasse pas les 24 heures. Mais elle peut devenir plus rapide et plus intense si vous êtes de nouveau en contact avec le même allergène.

Elle peut être associée à des symptômes respiratoires, digestifs ou provoquer des malaises. L’urticaire peut aussi toucher le larynx et les cordes vocales.

Dans ce cas, votre bouche et votre visage peuvent gonfler. Vous devez faire très attention, car cela peut vous empêcher de respirer et de parler.

Ce phénomène s’appelle l’œdème de Quincke. Si ses signes commencent à s’installer, vous devez rapidement appeler les secours,  car il y a des risques d’asphyxie.

 

4. L’urticaire superficielle

Ce type d’urticaire se traduit par des petites plaques qui changent tout le temps de place.

Les démangeaisons sont assez intenses, mais les plaques ne vous laissent pas de cicatrices.

L’urticaire superficielle disparaît assez vite, elle ne dure jamais plus de 24 heures. Mais les crises peuvent apparaître pendant plusieurs heures voire plusieurs jours et revenir après.

 

5. L’urticaire géante ou généralisée

Lorsque les lésions de l’urticaire artificielle progressent sur tout votre corps, nous parlons alors d’urticaire géante.

Ce type d’urticaire se caractérise par des plaques présentes sur plusieurs parties du corps. De plus, elles se rejoignent entre elles.

 

6. L’urticaire profonde

Elle se traduit par des lésions profondes et des tuméfactions importantes. L’urticaire profonde est douloureuse, car elle s’accompagne d’œdèmes.

Des œdèmes qui peuvent être présents sur les mains, les pieds et le visage. Les lésions sont plus pâles et plus fermes que l’urticaire superficielle

L’urticaire profonde peut également s’accompagner de fatigue, de fièvre, de douleurs articulaires, de problèmes digestifs, voire de troubles du sommeil.

 

7. L’urticaire au froid

Ce type d’urticaire survient après une chute rapide de votre température corporelle.

L’urticaire au froid touche alors les parties de votre peau au contact de l’air froid, de l’eau froide, d’objets froids ou d’aliments glacés.

 

8. L’urticaire cholinergique

Ce type d’urticaire s’explique par une augmentation de la chaleur de votre corps. Que ce soit à cause d’un effort, du stress ou de certaines émotions.

L’urticaire cholinergique provoque des éruptions de petites tailles, surtout au niveau du thorax et des membres supérieurs.

Parmi toutes ces formes d’urticaire, certaines peuvent s’aggraver et donner lieu à des complications.

 

Les complications et évolutions de l’urticaire

À la base, l’urticaire est une affection bénigne de la peau. Mais si elle est chronique, elle peut rapidement avoir un impact sur votre qualité de vie.

Si votre urticaire s’aggrave, elle peut notamment provoquer :

  • Une dépression et l’isolement social si les lésions sont difficiles à vivre.
  • De l’urticaire systémique située aux mêmes endroits pendant des mois.
  • Des cicatrices si vous avez de l’urticaire profonde.
  • Une perte de connaissance ou un coma en cas d’œdème de Quincke.
  • Un angiœdème (gonflement des lèvres, voies respiratoires, etc.).
  • Des difficultés respiratoires.
 

Si un de ces signes survient, vous devez directement appeler votre médecin ou les urgences selon la gravité.

 

Quand faut-il consulter ?

Dès que les premiers symptômes d’urticaire apparaissent, consultez rapidement. De cette manière vous aurez encore en tête ce que vous avez mangé ou touché avant votre crise.

Vous devez consulter votre médecin sans réelle urgence si :

  • Vos symptômes deviennent difficiles à supporter et généralisés.
  • Vous commencez à avoir de la fièvre, des douleurs articulaires, etc.
  • Vos symptômes durent plus de 2-3 jours.
  • Vous avez une crise d’urticaire ou des gonflements à cause d’une piqûre d’insectes.
 

Vous devez vous rendre aux urgences ou dans un cabinet médical rapidement si :

  • Vos symptômes s’aggravent sérieusement.
  • Vous avez une forte fièvre, la tête qui tourne et vous vous sentez faible.
  • Les lésions s’étendent sur tout votre corps.
  • Vous avez des vomissements, de la diarrhée ou des douleurs abdominales.
 

Vous devez immédiatement appeler une ambulance si :

  • Vous avez des difficultés à respirer ou votre respiration est sifflante.
  • Vous sentez que votre gorge est serrée.
  • Vous avez des frissons et vous devenez pâle.
  • Vous avez la sensation que vous allez faire un malaise.

 

Comment traiter l’urticaire ?

Pour ce qui est de l’urticaire aiguë, vous n’avez pas besoin de la traiter. Elle part toute seule en moins de 6 semaines.

Par contre, si vous avez de l’urticaire chronique, c’est-à-dire qu’elle dure plus de 6 semaines, vous devez consulter votre médecin. Il ou elle vous aidera à la traiter.

En revanche, il n’y a pas de traitements qui permettent de soigner définitivement l’urticaire. Mais il est possible de limiter les crises d’urticaire en :

  • Évitant les facteurs déclenchants.
  • Prenant des mesures pour soulager les démangeaisons.
  • Prenant certains médicaments.
 

Quand c’est possible, essayez d’éliminer le ou les facteurs déclenchants. C’est le seul moyen de vraiment traiter l’urticaire.

Si ce n’est pas possible, des médicaments antihistaminiques vous aideront à calmer vos poussées d’urticaire.

Et lorsque les antihistaminiques ne suffisent pas, vous devez prendre d’autres médicaments.

Il est parfois nécessaire d’avoir recours à des corticoïdes, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, etc.

En cas d’œdème de Quincke (ce qui est vraiment rare), vous aurez besoin de recevoir une injection d’adrénaline pour calmer les gonflements.

Pour vous aider à soulager vos crises d’urticaire, vous pouvez aussi vous tourner vers des approches complémentaires :

  • Le yoga, la relaxation ou la méditation pour lutter contre le stress.
  • L’homéopathie (stimuler le corps pour qu’il se soigne tout seul).
  • La phytothérapie (plantes ou médicaments à base de plantes).
  • L’aromathérapie (utilisation des composés aromatiques des plantes).
  • La naturopathie (prendre soin de votre corps naturellement).
 

Le mieux reste de consulter votre médecin pour obtenir un traitement adapté à vos symptômes. 

 

urticaire corps

 

Comment prévenir l’urticaire ?

Si vous avez déjà eu des crises d’urticaire auparavant, sachez qu’il est très compliqué de prévenir leur apparition.

Mais si vous connaissez les facteurs déclenchants, essayez de les éviter. De cette manière, vous pourrez prévenir vos crises.

Pour vous aider à identifier ces facteurs, essayez de noter :

  • La date et l’heure à laquelle vous avez eu une crise d’urticaire.
  • La liste des aliments ou des médicaments consommés 24h avant la crise.
 

En cas d’urticaire au froid, vous devez faire attention lorsque vous vous baignez. Si vous sentez que l’eau est trop froide pour vous, ne vous baignez pas !

Pour prévenir (mais aussi apaiser) vos crises d’urticaire, il y a également quelques conseils que vous devez garder en tête.

 

Quelques conseils à garder en tête quand vous avez de l’urticaire

Pour soulager vos crises, ou les prévenir, essayez de :

  • Ne pas vous gratter, pour ne pas aggraver votre crise d’urticaire.
  • Porter des vêtements amples en coton.
  • Protéger votre peau du soleil avec un écran solaire.
  • Prendre un antihistaminique quand une crise se déclenche.
  • Appliquer du froid sur vos plaques (si vous ne faites pas d’urticaire au froid).

 

Ce que vous devez retenir

L’urticaire est une éruption cutanée qui se traduit par une réaction inflammatoire.

Elle est déclenchée par un facteur externe qui provoque des démangeaisons et l’apparition de plaques rouges gonflées.

L’urticaire aiguë et l’urticaire chronique sont les deux formes d’urticaire les plus fréquentes.

Les antihistaminiques vous aideront à soulager vos crises. Et si vous connaissez le facteur déclenchant, éliminez-le pour ne plus en avoir du tout. 

Parfois l’urticaire peut s’aggraver et provoquer un angiœdème ou un œdème de Quincke.

Bien que ce soit assez rare, si c’est le cas, vous devez rapidement appeler les urgences.

Notre article regroupe un certain nombre de conseils et de recommandations et non des avis médicaux. Si votre urticaire persiste, consultez votre médecin traitant.

Et si vous voulez en savoir plus sur les autres affections cutanées et comment prendre soin de son corps, jetez un œil à notre article dédié.

 

Relaxez-vous avec les Jardins Suspendus

Pour profiter d’un moment de détente, laissez-vous tenter par les Jardins Suspendus.

Nos soins du visage et nos soins du corps sont parfaits pour vous relaxer et libérer le stress du quotidien.

Sur mesure et en douceur, ils sont réalisés avec des produits naturels qui conviennent à n’importe quelle peau.

Retrouvez tous les produits sur notre e-boutique et en boutique

Nos praticiennes testent régulièrement chaque nouveau produit pour vous assurer qu’ils sont naturels et adaptés à toutes les peaux.

Avant votre soin, vous pouvez également échanger avec elles afin de leur parler de votre peau et de vos besoins.

Alors, pour vous relaxer le temps d’un instant, succombez aux Jardins Suspendus. Nos Boutiques Spa Bio situées à Paris et à Boulogne n’attendent plus que vous. 🌿

 

JE DÉCOUVRE LES JARDINS SUSPENDUS

Ces articles pourraient vous intéresser

Posez-nous votre question, nous vous répondrons rapidement.